Le tuba contrebasse

Tuba contrebasse Sousaphone

La contrebasse à vent est l’équivalent en si bémol (il existe aussi une contrebasse en mi bémol un peu moins grande, jadis appelée “bombardon” dans les formations militaires) du tuba en ut (ou en fa), plutôt employé dans l’orchestre symphonique.

Sa sonorité ample et profonde procure une admirable assise harmonique à l’ensemble des vents. Contrairement aux apparences, le tuba n’est pas “lourd” musicalement : il est même capable d’une surprenante agilité, parfois exploitée dans un registre humoristique.

Son tube enroulé en spirale, permettant à l’instrumentiste de le porter plus commodément dans les défilés, donne naissance à l’hélicon, au timbre plus rude, dont le soubassophone ou sousaphone (en référence au célèbre compositeur de marches américain John Philip Sousa) est une variante à pavillon frontal.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

← Retour