Le baryton et l’euphonium

Baryton Euphonium

Le baryton appartient, comme le bugle, à la famille des saxhorns, perfectionnés au XIXe siècle par Adolphe Sax. Sa sonorité veloutée tient le milieu entre le trombone et le cor.

Son cousin l’euphonium (ou tuba ténor), d’origine anglo-saxonne, s’en distingue par une taille un peu plus grande, une perce plus large qui accentue le moelleux de son timbre et l’adjonction d’un quatrième piston qui facilite l’émission de certaines notes graves. Il peut, au besoin, tenir le rôle de basse.

Typiques des formations d’harmonie, ces instruments moins connus du grand public donnent consistance et profondeur à l’orchestre où ils peuvent aussi être traités en solistes.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

← Retour