Le cor

Cor d'harmonieÉvolution de l’olifant, de la trompe de chasse et du cor naturel utilisé à l’orchestre jusqu’au début du XIXe siècle, le cor d’harmonie actuel est, le plus souvent, un double cor, réunissant deux tubes enroulés en un labyrinthe de circuits commandés par des pistons ou palettes et muni d’un pavillon largement évasé.

À la différence des autres instruments de la famille des cuivres, l’embouchure est pourvue d’une cuvette conique et les pistons sont actionnés de la main gauche, la main droite du musicien pouvant obturer partiellement le pavillon pour produire des sons “bouchés” au timbre mystérieux ou, au contraire, le libérer pour permettre des sons “ouverts” plus cuivrés.

Cette remarquable variété de timbres et leur grande richesse harmonique, les effets de lointain et d’écho sans équivalent dans la palette orchestrale, sont abondamment employés par les compositeurs dans le répertoire symphonique ou lyrique et les musiques de films.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

← Retour