René Galy

René Galy Né à Sète en 1923, René Galy entre adolescent au Conservatoire où il obtient un premier prix de saxophone. En 1943, envoyé dans le Puy-de-Dôme pour la Musique nationale des chantiers de jeunesse, il y passe huit mois avant de retourner se cacher chez ses parents à Sète pour échapper au STO de triste mémoire. A la Libération, il rejoint le Théâtre aux armées de Toulouse, où il joue avec les plus grands comme Django Reinhardt. Il participe ensuite à la renaissance de la musique du 81e Régiment d’infanterie de Montpellier. Avec cette formation, il joue notamment la marche funèbre pour l’enterrement de Paul Valéry.

A la fin des années 1940, René Galy crée son propre orchestre qu’il emmène sur toutes les routes de la région et avec lequel il se produit dans des établissements réputés comme le Lido de Sète ou aux Baux-de-Provence.

Après des années d’interruption de ses activités musicales pour des raisons de santé, il « renaît » - selon ses propres termes - à la vie et à la musique en 1984 avec l’Harmonie municipale dont il devient vice-président puis président.

Un de ses fils deviendra enseignant au Conservatoire de Sète où il animera notamment une classe de variétés très appréciée.

D’après un article paru dans Midi Libre

← Retour