La Festa dé l’Issanka

Chagrïn, chagrïn, fay ta malla…

La Festa dé l'Issanka

Quand lou can dé la cigala
A l’época dè St Clà
Bous dis fajès bostra malla
Anaboun à l’Issanka
Asséta détssus l’herbéta
Toutés en cur cantadés,
Aquél bèl refrïn dé Cetta
Qué tout lou puplé a apprés :

Chagrïn, chagrïn, fay ta malla
Naoutrès boulèn nous àmusa
Déja canta la cigala
Ayci la fèsta dé l’Issanka

Quand le chant de la cigale
À l’époque de Saint Clair
Vous dit de faire votre malle,
Allez tous à Issanka.
Assis dessus l’herbette
Tous en chœur vous chanterez
Ce joli refrain de Cette
Que tout le monde a appris :

Chagrin, chagrin, fais ta malle,
Nous voulons nous amuser ;
Déjà chante la cigale
Voici la fête d’Issanka.


Cette chanson, sur des paroles de Michel Pino (1851-1901), exprime le naturel optimiste du sétois et marque tous les temps forts de la vie locale. Il est de tradition qu’elle soit entonnée par les convives d’un repas ou par la foule dans les grandes réunions publiques. La musique est due à Désiré Servel, né à Clermont-l’Hérault le 16 décembre 1833, qui fut professeur de musique au conservatoire de Sète et mourut le 2 mars 1905 en laissant une abondante production d’opéras, messes, romances, danses et quelque 260 chansons… La Festa dé l’Issanka évoque un parc apprécié des sétois, situé autour d’une source qui alimente depuis le 31 août 1862 la ville de Sète.

D’après un article de Catherine Lopez-Dréau paru dans le Bulletin de la Société d’Études historiques et scientifiques de Sète et sa Région, 2000.


Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

← Retour